Découvrez



Thème 3 : Mon handicap est invisible, pas mes compétences

David

264 Likes

Candidat soutenu par



David a 40 ans et il suit actuellement une formation en tant qu’apprenti ingénieur de développement opérationnel. Il ne compte pas s’arrêter là ! Après cette formation, David veut continuer ses études afin de devenir expert en cybersécurité et en informatique.


Pourtant, rien ne prédestinait David à reprendre ses études à 40 ans. Il était épanoui dans son métier d’avant, et s’imaginait finir sa carrière au même poste. Mais lorsqu’il est tombé malade, il a dû passer d’une semaine de 72h à des semaines de 12h de dialyse, sans travailler. L’ennui l’a très vite gagné et il a profité de son temps libre pour commencer à se former au métier de data scientist.


En juin 2020, malgré des centaines d’envois de CV, aucune entreprise n’a donné suite à ses candidatures. Il s’est alors rapidement rendu compte des difficultés d’insertion et d’intégration. Finalement, il a su mettre en avant ses compétences tout en sachant parler de sa situation de handicap, de sa RQTH, de ses besoins d’aménagement de poste. Et si aujourd’hui il a trouvé son alternance, c’est avant tout pour ses compétences et non pour son handicap.


Pour lui, si à 40 ans il peut envisager de reprendre sa vie à zéro, c’est parce qu’on peut le faire si on s’en donne les moyens.


Être en situation de handicap et avoir des ambitions, ce n’est pas incompatible !